Publié le : 1 avril 2020

Je voudrais mon site dans 2 mois :

On nous fait souvent la demande suivante: « je voudrais le site Internet dans 2 mois », c’est à dire donc environ dans 9 semaines. Nous avons déjà réalisé des sites en 3 semaines mais dans la majorité des cas, un site prend au moins 6 mois à être développé et peut dépasser un an!

Le développement technique d’un site prend entre 7 et 35 jours de travail à l’agence pour des sites très simples à complexes, donc en apparence, 2 mois devraient suffire.

Pourtant ce n’est pas le cas et les 2 mois restent une exception! Dans la totalité des cas, le temps consommé  vient de nos clients et non pas de nous  : En effet, le processus de création d’un site demande de respecter quelques étapes qui elles-même demandent réflexion, validations, tests. Ces phases ne sont pratiquement jamais évaluées de manière objective par nos clients qui sous-estiment leur capacité à se rendre disponibles, le temps nécessaire à la prise de décision, l’énergie demandée pour rédiger des contenus, réaliser des tests etc…

 

 

Les 6 conseils pour faire un planning de réalisation de site :

 

1 – Ne négligez pas la phase amont :

Peaufinez votre stratégie en amont pour savoir ce que vous attendez de votre site et comment il s’inscrit dans votre processus de relation client. Qu’en attendez-vous tant en termes qualitatifs que quantitatifs. Avez-vous des modèles de sites concurrents que vous trouvez remarquables et pour quelle raison? Quels contenus êtes-vous capable de fournir pour sa réalisation (textes, images, vidéos etc..)?

2 – Ne faites pas d’appel d’offre jugé uniquement sur des maquettes :

On ne juge pas d’un site sur son look! Amazon n’est pas un joli site mais quelle efficacité!

Un site Internet est un outil de relation et d’interactivité. La réalisation de la meilleure performance demande un travail commun entre l’entreprise et l’équipe qui réalise le site. Un appel d’offre graphique oblige l’agence à prendre des parti-pris graphiques ou ergonomiques qui peuvent s’avérer sans fondement sans un échange avec l’entreprise. Jugez plutôt d’un processus, de la capacité de l’agence à vous accompagner dans la réalisation de cette performance. Bien sûr l’esthétique à un moment entrera dans les critères de choix mais ce n’est qu’un des nombreux aspects à prendre en compte. Les maquettes que vous aurez faites initialement dans un appel d’offre ont toutes les chances d’être remises en cause par la suite.

3 -Prévoyez une stratégie de référencement :

Quand vous aurez défini une stratégie globale, nous pourrons chercher les mots cibles qui vont nous permettre d’attirer du trafic sur votre site au travers des moteurs de recherche. Il s’agit d’une stratégie de mots clef qui va nous permettre de déterminer le champs sémantique de votre site et l’arborescence de pages à construire pour suivre cette stratégie.

4- Donnez-vous le temps de la conception :

La conception d’un site ne commence pas, dans l’idéal, par la réalisation d’une maquette. Il faut avant se poser la question de ce que contiennent les pages, des interactions que l’on veut provoquer, de l’ergonomie désirée etc…  On appelle ces étapes des mockups, des prototypes, des wireframes. Nous utiliserons les bons outils en fonction de votre demande. Il faut toujours passer par une étape de réflexion sur les fonctionnalités et les interactions avant de passer à la réalisation proprement dite.

Cette phase, en fonction des projets peut être longue. Pour une métier très « habituel » et quand on dispose d’un modèle précis, on peut aller assez vite mais si l’ergonomie devient critique pour le résultat final, cette phase peut être parfois plus longue que le développement technique lui-même.

Imaginez le développement du site de réservation d’un Tour Operator? L’ergonomie va être critique pour le résultat opérationnel final. Il faudrait dans l’idéal, faire un prototype, le tester et valider le prototype avant de développer!

5 – Pendant la réalisation, soyez disponible :

La réalisation du site va demander un certain nombre d’allers-retours : validation des étapes, tests etc… Il faut que vous pensiez bien au processus interne à votre entreprise dans la prise en compte des délais. Si vous êtes un laboratoire pharmaceutique qui doit faire valider tous ses textes par le service réglementaire, il faut en tenir compte! Si votre Directeur Général doit valider les maquettes et qu’il n’est disponible qu’une heure par semaine, il faut en tenir compte.

6 -Ne négligez pas la production des contenus :

C’est en général là que le bât blesse réellement. Rédiger les contenus d’un site est très structurant et demande beaucoup plus de réflexion qu’il n’y paraît. C’est presque toujours ce qui retarde la mise en ligne d’un site Internet. Avez-vous du temps pour rédiger? Savez-vous le faire? Disposez-vous des photos de vos équipes? Avez-vous des images de vos chantiers ou réalisations? Etes-vous d’accord entre vous? Le sujet est encore plus critique quand il y a un catalogue de produits, des stocks, des prix, etc…

8 – La mise en ligne

Quand le site est fini, il faut prévoir une phase de tests avant mise en ligne. les mentions légales sont-elles prêtes? Avez-vous préparé la communication de lancement? Par ailleurs pratiquement aucune agence ne mettra un site en ligne un vendredi pour pouvoir intervenir le lendemain en cas de problèmes? Prévoyez-le.

 

En conclusion :

Même un petit site Internet est un véritable projet dans une entreprise qui va mobiliser des énergies et des ressources. Ne le sous-estimez pas ou votre projet va prendre du retard, ce qui peut s’avérer problématique. Ne comptez pas que le temps de travail de la structure qui va développer le site, prévoyez aussi votre temps de travail!

Par ailleurs, il vaut mieux, lancer un site plus tôt même si il n’est pas tout à fait complet et le faire évoluer par la suite que d’attendre de faire tout de suite un immense projet qui va mettre très longtemps à voir le jour.